un coeur pour la 16 esc lt avn butzweilerhof

un coeur pour la 16 esc lt avn butzweilerhof

humour militaire

C'est un amiral qui s'adresse à un de ces sergents au garde à vous
- Alors comment trouvez-vous l'armée ?
- L'armée c'est comme les poils, j'en ai plein le cul !
- Et tes permissions c'est comme mes couilles, elles sont suspendues !

 

 
C'est un Général qui inspecte différents régiments. Il arrive devant celui des fantassins.
- Soldat ! à quoi sert ce fusil ? hurle le Général.
- A fusiller, mon Général !
Le Général est un tantinet fier, et continue sa ronde. Il passe devant l'artillerie.
- Soldat ! à quoi sert ce canon ?
- A canonner, mon Général !
Toujours aussi fier, il déboule devant le régiment des chars.
- Soldat ! à quoi sert ce tank ?
- A tankuler, mon général !



Deux soldats sont en missions dans la jungle.
Tout-à-coup, l'un d'eux se fait piquer par un serpent, en plein dans son sexe !
L'autre, ne sachant pas quoi faire, appelle directement les médecins de la base militaire.
Ceux-ci répondent:
- Tu dois impérativement sucer et cracher le venin...
Il raccroche, et regarde le pauvre soldat blessé, qui lui demande:
- Alors, qu'ont-ils dit? Je vais m'en sortir ?
- Désolé, ils m'ont dit que t'allais bientôt mourir

 


- Une petite unité de temps ? La milliseconde
- Une petite unité de longueur ? Le millimètre
- Une petite unité d'intelligence ? Le militaire

 

Deux militaires à l'entraînement:
-Pourquoi t'es tu engagé dans l'armée...
-Parce que je suis célibataire et j'aime la guerre...Et toi...
Moi, je suis marié et je voulais la paix !

 


Deux bidasses dorment sous la tente, le soir, comme il fait très très froid, ils se couchent tous les deux dans le même sac de couchage. Au bout d'un moment, le premier demande à l'autre :
-Dis, tu serais pas en train de te branler ?
-Oui, pourquoi ?
-Ben ça te dérangerait beaucoup de prendre la tienne ?

 

 
Sur le front, c'est la nuit. Les déflagrations se succèdent, les cadavres jonchent le sol.
Un obus vient d'atterrir près du soldat Mitchell, envoyant en l'air des tripes et des morceaux de membres sanglants.
Pris de panique, Mitchell s'enfuit. Il court, court, puis soudain, dans l'obscurité la plus totale, il heurte un militaire campé fièrement sur ses deux jambes.
- Pardon, mon lieutenant ! s'exclame Mitchell.
- Je ne suis pas lieutenant, soldat !
- Excusez moi, mon commandant, bafouille Mitchell.
- Je ne suis pas commandant, je suis général !!!
- Ah, dit Mitchell, je suis déjà si loin du front ?

 

Mr Dugenou fait son service
dans un régiment d’infanterie. Sa sœur
vient de mourir dans un accident de
voiture, mais il ne le sait pas encore. Son
Colonel l’apprend via la brigade de
Gendarmerie et fait appeler l’adjudant de
semaine :
- Adjudant Lafleur !
- A vos ordres mon Colonel !
- Dites-moi, Lafleur, la sœur de Dugenou
est décédée ce matin.

Je vous ai fait appeler pour que vous lui annonciez la
nouvelle avec tact. Dugenou est un
garçon sensible, et vous saurez le
ménager.
- Lafleur sort du bureau du Colonel et fait
sonner le rassemblement. Une fois devant
la compagnie rassemblée, il vocifère :
- Les ceusses dont la sœur est morte, un
pas en avant !
Personne ne bouge.
- Dugenou ! Vous m’frez quinze jours de
trou pour non obéissance aux ordres.

 

C’est le général des forces de
l’ONU qui inspecte les rangs. Il
s’approche du soldat russe lui est au garde
à vous raide comme un piquet. Il prend sa
Kalachnikov et lui met un grand coup
dans le dos. Le soldat ne bronche pas et
le général lui demande :
- Tu as mal ?
- Niet camarade général
- Pourquoi tu n’as pas mal ?
- Parce que les soldats russes ne craignent
pas la douleur !
Il s’approche alors de l’américain prend
son colt et lui met un grand coup sur la
tête. Le soldat ne bronche pas et le
général lui demande :
- Tu as mal ?
- No mon général

- Pourquoi tu n’as pas mal ?
- Parce que les soldats américains ne
craignent pas la douleur
Il s’approche alors du français, prend son
fusil à baillonnette et la lui plante dans le
pied. Le soldat ne bronche pas et le
général lui demande :
- Tu as mal ?
- Non mon général
- Pourquoi tu n’as pas mal ?
- Parce que je chausse du 39 et ces cons
de l’intendance mon donné du 44.



04/06/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres